Les avantages et les opportunités du capital-investissement dans la croissance des entreprises

agence intérim
Comment choisir une agence de travail temporaire ?
janvier 3, 2024
logiciel de gestion hôtelière
Logiciels de gestion hôtelière : quels sont les avantages pour les hôtels ?
janvier 4, 2024

Les avantages et les opportunités du capital-investissement dans la croissance des entreprises

private equity

private equity

Le capital-investissement fournit aux entreprises les liquidités et l’expertise dont elles ont besoin pour atteindre une croissance exponentielle. Ce type d’investissement peut aider, et dans certains cas guider, les entreprises de son portefeuille dans leurs choix stratégiques et financiers jusqu’à ce que les fonds vendent leurs investissements.

Des stratégies opérationnelles pour profiter des investissements

De nombreux opérateurs de capital-investissement se sont récemment éloignés de la structure traditionnelle des fonds fermés. Il s’agit d’investir dans des capitaux permanents (sans date d’échéance préétablie), et de fournir aux entreprises des capitaux de plus en plus patients et capables de soutenir une croissance à long terme, grâce à une approche industrielle forte de la création de valeur au fil du temps, plutôt que d’être contraints par une échéance de 10 ans. Néanmoins, les stratégies de capital-investissement évoluent en fonction des besoins du marché. Ces dernières années, les fonds de capital-investissement ont cherché à équilibrer leurs portefeuilles d’investissement en investissant davantage dans des secteurs anticycliques. D’autres parts, il y a ceux qui privilégient l’éco-responsabilité comme vous pouvez le constater sur www.smaltcapital.com/fcpr-eco-responsable. Dans ce cadre, Smalt Capital, située au 10 Boulevard Ralli CS 40025 13272 Marseille Cedex 08, peut être un excellent interlocuteur.

Dans le même temps, certains fonds ont accéléré leurs stratégies de sortie, tandis que d’autres sont devenus plus prudents dans leur évaluation des entreprises cibles. Il faut toujours garder à l’esprit que les stratégies de sortie varient en fonction des entreprises cibles que les négociants en capital-investissement souhaitent développer et de leur phase. Dans les premières phases, les stratégies de sortie sont mises en œuvre par le biais de transactions de capital-risque, y compris les fonds de capital d’amorçage, les fonds de capital-risque et les introductions en bourse. Ces stratégies permettent d’acquérir des participations minoritaires dans de petites et très jeunes entreprises. Le risque élevé de l’investissement est justifié par les rendements élevés offerts par le potentiel totalement inexploité au moment de l’investissement. Le capital d’investissement initial est souvent faible, mais il peut être compensé par des prêts d’étape (prêts décaissés par étapes lorsque certains objectifs ont été atteints).

Stratégies d’investissement pour les entreprises à croissance rapide

Les investissements initiaux en capital-investissement ont tendance à se limiter à une partie limitée de l’équivalent en fonds propres d’une entreprise. En principe, la stratégie du capital-développement ou du financement de la croissance consiste à investir dans des entreprises à croissance rapide et bien structurées, et à soutenir leur développement rapide. En d’autres termes, il s’agit d’entreprises dont le chiffre d’affaires et les bénéfices d’exploitation sont élevés, mais dont le capital est insuffisant pour poursuivre un programme de transformation en entreprises plus grandes et plus sophistiquées sur les marchés émergents où le capital n’est pas facilement disponible auprès des banques ou sur les marchés des actions et des obligations. Les rachats d’entreprises se répartissent en trois catégories : les rachats avec effet de levier, les rachats d’entreprises par les cadres et les rachats d’entreprises par les salariés.

Les dettes en souffrance et les investissements de redressement sont des stratégies qui s’attaquent à la phase de déclin d’une entreprise. Il existe deux approches de cette stratégie : l’approche de contrôle (le capital-investissement rachète la dette d’une entreprise) et l’approche de redressement (le capital-investissement négocie une restructuration de la dette, et prend le contrôle de l’entreprise en déployant de nouveaux capitaux). Ces approches s’adressent aux entreprises qui connaissent des difficultés financières en raison d’un endettement excessif ou d’une baisse de revenus. Ces entreprises peuvent avoir une structure de capital déséquilibrée ou opérer dans un secteur d’activité où il existe une menace claire.